La violence en tant que thème postcolonial dans le roman « Meursault contre-enquête » de Kamel Daoud

Authors

  • Faten Mohammed Abed French Department, College of Languages, Sallahddine University, Erbil, Iraq

DOI:

https://doi.org/10.25098/5.1.6

Keywords:

la violence , la vengeance , l'occupation, le crime , la souffrance

Abstract

La présente recherche porte sur l’analyse des raisons humaines dans la commise des actes de violence via le roman Meursault contre-enquête (Kamal Daoud, 2013). Nous allons étudier les causes et les phénomènes liés à une société hétérogène qui poussent les individus à devenir des meurtriers potentiels en Algérie colonisée et occupée par les Français. Ces phénomènes qui sont à l’issu des violences passent par des crimes invisibles mais seront restés sans punition par la loi française, tels qui constituent le thème principal de ce roman. Nous nous intéresserons à démontrer parallèlement comment en Algérie musulmane, ayant ses doctrines religieuses, les individus perdent leur vie pour commettre du meurtre. Ce dernier comprendra aussi en soi l’objet principal de notre étude que nous définissons sous le titre de « la violence en tant que thème postcolonial ». Kamel Daoud a utilisé son génie littéraire en tant qu’écrivain et journaliste pour bien exprimer le phénomène de la violence à partir de son roman « Meursault contre-enquête », où les évènements se déroulent autour d’un jeune homme Algérien qui est tué par un soldat français au bord de la mer durant sa promenade avec ses amis. Son cadavre a disparu et le crime restait invisible sans punition. Cette étude comprend quatre parties : la première est basée sur l’histoire et la conception de la violence en tant que phénomène né en Algérie après l’occupation française de 1830 et qui s'est continué jusqu’a 1962, causant des meurtres et des actes terroristes. La deuxième partie offre une étude de l'image de la victime à travers le personnage du défunt Moussa l’arabe dont le mort reste anonyme la troisième partie traite la souffrance de la famille du défunt à travers les personnages de la mère et du frère. Enfin, la dernière partie va répondre à la question de la naissance des représailles en raison de l’injustice ce qui a amené les personnages à devenir criminels et victimes à la fois.

References

-Albert Camus, Actuelles 1, éditions Gallimard, paris, 1959

-Carlos Gonzalez, "L’Étranger à travers l’Arabe: Meursault contre-enquête de Kamel Daoud comme relecture postcoloniale d’Albert Camus, Senior Thèses, Trinity Collège, Hartford, CT2018.Trinity Collège Digital Repository, Cf: https://digitalrepository.trincoll.edu/theses/698

-Eléonore quintaux et claire Mouthe, Meursault contre-enquête de Kamel Daoud, analyse de l’œuvre, fiche de lecture, cf. : le petit littéraire. Fr, 2017

-Imam Hafez, à la lumières de coran tafsir ibin kathir , édition Janette , paris,2011

-Paul Pobert , Alain rey , josette Rey , Henri Gottez , Le Petit Robert , dictionnaire alphabétique et analogique , société de nouveau , paris , 1967

- Pierre Ancery , La naissance de l'indépendantisme algérien, l’indépendant , Echo de la presse , 2018 , Cf. www.retronews.fr/cycle/lalgerie-francaise-une-histoire-de-la-colonisation

- Roland, Barthes, convergence critiques, Achour Christiane, Algérie, 2002

- Samuel Ferdinand, Les nouvelles pensées et maximes, paris, 1970

- Sergio Goutta, la violence une interprétation philosophique, la presse de l’université de Laval, Québec, 2002

- Daoud, Meursault contre-enquête, barzakh, Algérie, 2013

Union interparlementaire, La protection de l’enfant Guide à l’usage des Parlementaires, paris, 2004

-Yves Trottier, Limites de la violence, lecture d’Albert camus, la presse de l’université aval, canada, 2006

Published

2021-05-10

How to Cite

Abed, F. M. . (2021). La violence en tant que thème postcolonial dans le roman « Meursault contre-enquête » de Kamel Daoud. The Scientific Journal of Cihan University– Sulaimaniya, 5(1), 77-89. https://doi.org/10.25098/5.1.6

Issue

Section

Articles Vol5 Issue1